Le bruit court depuis longtemps à la Croix Rousse que la véranda du Chanteclair aurait été installée sans permis de construire et que, finalement, par habitude, elle serait rentrée dans les mœurs, faisant oublier son origine illicite.

A l’automne 2019, une terrasse a vu le jour au Chanteclair, fixée sur le domaine public sans aucune autorisation de la Ville de Lyon, l’histoire bégaie donc…

C’est une terrasse inamovible, volumineuse, comptant un grand nombre de chauffages extérieurs (24 convecteurs) totalement incongrus à notre époque où le réchauffement climatique est un problème crucial.

Pourquoi les Croix-Roussiens céderaient-ils – qui plus est gratuitement !- l’usage d’une partie supplémentaire du domaine public à des intérêts privés « de haut vol » ? En effet, le Chanteclair fait partie de la « collection » de restaurants (dont Léon de Lyon) des Gastronomistes, qui n’ont pas besoin de ce cadeau !

Quelle est la place du piéton qui doit, soit passer au milieu de la terrasse soit faire un détour sur le bord du trottoir ? Incompréhensible aussi quand on sait que cette brasserie bénéficie aux beaux jours d’une grande superficie sur le trottoir du Boulevard.

Les bars vont rouvrir le 2 juin si l’épidémie le permet. Les terrasses seront exonérées des taxes d’occupation de l’espace public et à n’en pas douter leur volume va augmenter.

Pourquoi pas ! Nous aimons comme tout un chacun boire un verre en extérieur, profiter du soleil en sirotant une menthe à l’eau. Nous souhaitons que tout le monde puisse développer son activité économique et participer ainsi à la vie de notre quartier. Mais pas à n’importe quel prix !

Il faut que l’économie reparte, nous en convenons, mais quel serait le visage de notre Croix Rousse si tous les bars, toutes les enseignes de restauration se mettent à implanter également des terrasses fixes devant leur pas de porte, sur les places, sur les trottoirs ?

Nous avons questionné D. KIMELFELD sur cette implantation, il a répondu que la décision était dans les mains du Maire de Lyon et que les bâtiments de France avaient donné un avis défavorable à ce projet.

Mais ne peut-on pas penser que la municipalité joue la montre et que le temps qui passe est profitable aux dirigeants du Chanteclair ? L’histoire se répètera-t-elle ?

Nous voulons co-construire notre quartier, préserver le vivre ensemble et la libre circulation de chacun dans l’espace public, nous l’avons demandé aux candidats aux municipales.

Nous demandons donc maintenant au futur Maire de refuser l’autorisation d’implantation de cette terrasse et de procéder à son démontage car il n’est pas tolérable que des intérêts économiques privés empiètent sur le bien-être et la libre circulation des Croix-Roussiens.

Aller à la barre d’outils