Présents : Fabienne CHAMOULAUD, René CLOCHER, Richard HAUDUROY, Michèle LACROIX.

Itinéraire : mairie du 4ème arrondissement, boulevard de la Croix-Rousse en direction de l’est, rue de la Terrasse, place des Tapis, rue de Cuire, impasse Marie-Henriette, place de la Croix-de Bois, station Agip, boulevard des Canuts jusqu’au carrefour de la rue Hénon.

La plupart des points notés concernent des améliorations ponctuelles à apporter à la chaussée plutôt que des difficultés de circulation. Toutes ces observations ponctuelles seront transmises au site Toodego, accompagnées de photos.

Square Bernard Frangin, côté est. La plaque du container à verre enterré est déformée et peut être cause d’accident pour les piétons.

Parking du boulevard à hauteur de la brasserie du Chanteclair. Les emplacements sur le goudron sont en partie effacés, ce qui suscite une certaine anarchie dans le stationnement. Devant la véranda de la brasserie, côté sud, de nombreux pavés sont disjoints, descellés.

Parking du boulevard entre la rue Villeneuve et la place des Tapis: ce parking comporte 2 rangées d’emplacements parallèlement au Boulevard + 1 place handicapés sur le trottoir côté place des Tapis. Hélas de plus en plus d’automobilistes indélicats garent leur véhicule dans l’autre sens, côté place des Tapis, bloquant ainsi la place handicapés et les voitures en stationnement légal : ne faudrait-il pas matérialiser sur le sol l’interdiction de stationner entre les 2 rangées légales?

Place des Tapis. Nous déplorons une fois de plus le caractère très minéral de la place mais la pratique du skate ne peut pas se faire sur une pelouse.

Ne pourrait-on avoir des arbres au feuillage plus volumineux pour lutter contre les îlots de chaleur ? La grille circulaire protégeant l’arbre au sol pourrait être un peu plus aérée afin de récupérer davantage l’eau de pluie (voir modèle sur le boulevard des Brotteaux).

Nécessité de peindre au sol l’emplacement des terrasses afin d’éviter les débordements tolérés par les patrons ou simplement pratiqués par les clients de ces établissements.

L’absence de toilettes publiques est criante, caractère aggravé par le nombre important de bars et de restaurants. Possibilité d’implantation peut-être au départ du Cours des Tapis.

Rue Dumont. Barrière de protection à l’angle sud-ouest enfoncée.

Rue Pelletier, côté nord, le trottoir est étroit. Ne pas toucher aux marches d’escalier, même lorsqu’elles ne sont plus fonctionnelles à cause de leur caractère patrimonial.

Carrefour rue Rosset, rue de Cuire. Ce secteur est peu valorisé et la fréquentation piétonne n’y est pas très forte. Une plantation d’arbres y est tout à fait possible sur le large trottoir du côté ouest, depuis la zone du carrefour en allant en direction de la place de la Croix-de-Bois.

Trottoir devant Pôle emploi. La piste cyclable qui vient depuis la rue Denfert-Rochereau passe sur le trottoir juste devant le débouché de la porte de l’agence. Une possibilité est de déplacer la piste cyclable, à l’extérieur des barrières de protection, du côté nord. Nous suggérons en même temps d’enlever le dernier piquet de protection qui se trouve au nord de l’aire pour handicapé car il gêne les manœuvres nécessaires pour entrer sur l’aire.

Piste cyclable du Boulevard des Canuts, entre la rue Denfert-Rochereau et la rue Hénon. Les cyclistes roulent sur le trottoir côté est car une bande de couleur leur paraît réservée. Or on trouve des pictogrammes de cyclistes sur la chaussée. Il y a une incohérence. Beaucoup de cyclistes qui franchissent la rue Hénon en direction du nord ne marquent aucun temps d’arrêt à hauteur du feu. Il semble nécessaire de davantage sécuriser les piétons qui s’engagent sur le trottoir dans ce secteur.

Aller à la barre d’outils